Sélectionner une page

Perpignan : Y a-t-il encore un pilote dans l’avion ?

La trahison en politique est malheureusement une constante et le Maire de Perpignan y est exposé comme les autres.

Mais celle-là est de taille, car elle concerne « tata m’a dit », produit politique hybride sur le marché catalan qui avait trahi la gauche pour rejoindre la majorité LR et obtenir un strapontin facile.

Mais comme les serpents, on peut changer de peau, mais on reste un serpent. Il vient de mordre ses « amis »…Assez prévisible.

Entre les girouettes LREM à la Grau et les invertébrés à sang froid mais à grosse tête qui pullulent, le tableau municipal de la majorité est bousculé et l’avenir incertain. À Perpignan les convictions sont à géométrie variable. Elles dépendent des circonférences des crânes et des miroirs qui les projettent.

Si vous y ajoutez les manœuvres du comte de cerdane, la municipale de Perpignan va ressembler à un champ de ruine.

Encore ce matin quand je regarde le journal et que je lis les chiffres du marché immobilier à Perpignan, je me dis que tout est à faire et que les responsables qui gèrent la ville, pour certains depuis plus de 20 ans, feraient bien de rester modestes.

Loin de cette agitation puérile, je me concentre sur le projet municipal et la constitution de mon équipe. Seule une liste largement ouverte, compétente, avec un projet économique solide, permettra de faire de Perpignan une ville moderne, attractive, dynamique et fière de ses racines et de sa culture.

C’est un système qu’il faut changer. Et nous le changerons dans l’intérêt de la ville et de nos concitoyens.